Abonné

Violences faites aux maires : la Place Vendôme durcit le ton

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Violences faites aux maires : la Place Vendôme durcit le ton

Emmanuel Macron répond aux questions de 600 maires normands à Bourgtheroulde (Eure) le 15 janvier 2019

© @Elysee

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Une circulaire du ministère de la Justice « relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif » renforce les sanctions contre les agressions à l’encontre des maires. Et demande aux parquets une meilleure information des maires sur le suites données aux affaires intervenues sur leur territoire...

C’est un texte d’application immédiate opportunément pris le 6 novembre par le ministère de la Justice, juste avant le Congrès des maires : une circulaire « relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif », à savoir qui renforce les sanctions contre les agressions à l’encontre des maires. Après un été marqué par la mort de Jean-Mathieu Michel, maire de Signe, renversé par deux hommes à qui il reprochait d’avoir illégalement jeté sur la voirie des gravats, la garde des Sceaux répond ainsi aux nombreux témoignages d’élus faisant écho, à la suite de ce tragique événement, d’incivilités et d’agressions, orales ou physiques, à leur encontre. Mais aussi au rapport de la délégation aux collectivités du Sénat qui jugeait début octobre que les réponses pénales apportées à ces infractions[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS