Abonné

Vers une révolution électorale pour favoriser la parité dans les collectivités rurales ?

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Vers une révolution électorale pour favoriser la parité dans les collectivités rurales ?

ParitéHautcomitév2

© HCEfh

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Si les municipales 2020 ont permis d’augmenter l’accès des femmes aux responsabilités politiques en milieu rural, des progrès restent à faire notamment au niveau des intercommunalités dont les exécutifs sont encore majoritairement masculins. Lors d’une table ronde organisée par la délégation aux droits des femmes du Sénat le 4 mars, plusieurs associations d’élus se sont montrées favorables à l’évolution des scrutins, tant communaux qu’intercommunaux, pour doper sensiblement la parité.

En 2019, 16% seulement des communes rurales avaient une femme comme maire. Aujourd’hui, c’est 20%, ce qui représente 1000 communes supplémentaires dirigées par une femme. Une augmentation jugée encourageante par la présidente de la Délégation, Annick Billion (UC, Vendée) mais également « insuffisante ».

Lire aussi : Parité : retour à l’anormal dans les conseils municipaux

Pour Cécile Gallien, vice-présidente de l'Association des maires de France (AMF), maire de Vorey (Haute-Loire), cette meilleure représentativité est à mettre en lien direct avec la création des binômes départementaux. « Le fait d’avoir des conseils départementaux paritaires a permis à des femmes de prendre confiance. Elles se sont plus présentées en 2020[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS