Abonné

Vers un redémarrage fragile de l’investissement public local au deuxième semestre 2021

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Vers un redémarrage fragile de l’investissement public local au deuxième semestre 2021

relance

© adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les résultats issus d’une étude commune La Banque postale – Fédération nationale des travaux publics (FNTP) laissent entrevoir une relance, dans cette deuxième partie d’année, des investissements des collectivités mis à mal par la crise sanitaire. Mais une certaine stabilisation devrait y succéder en 2022, du fait de plusieurs facteurs. Explications.

C’est une étape habituelle de chaque début de mandat : la baisse de l’investissement public local, le temps que les équipes élues à la tête des communes et intercommunalités apprivoisent leurs nouvelles responsabilités et lancent leurs projets d’équipements et plus largement d’investissements. Les 12 mois écoulés n’ont pas échappé à cette règle du cycle électoral mais de manière plus prononcée que lors des mandats précédents. En 2020, « la baisse des dépenses d’investissement, traditionnellement attendue en début de mandat municipal, a été particulièrement forte : - 7,5 % sur l’ensemble des dépenses hors dette, mais - 13 % pour les seules dépenses d’équipement », relève La banque Postale dans une note réalisée conjointement avec la Fédération nationale des travaux publics. Une chute de l'investissement qui avait par ailleurs été assez hétérogène sur le[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS