Abonné

Vers des entrées de villes moins moches ?...

Emilie Denetre
Vers des entrées de villes moins moches ?...

Pour lire l'intégralité de cet article,

abonnez-vous au Courrier des Maires - édition Abonné

Pour lire l’intégralité de cet article, tester gratuitement le Courrier des Maires - édition Abonné

La crise du commerce n’épargne plus les périphéries. Redoutant l’émergence de friches enlaidissant des entrées de villes déjà critiquées pour leur manque d’esthétisme, de plus en plus d’élus anticipent et tentent de reconvertir ces espaces stratégiques tant qu’il est encore temps. Entre nouvelle mixité des usages et renaturation, les territoires ne sont néanmoins pas tous logés à la même enseigne.

Ce sont les plus vulnérables. Deux modèles commerciaux de périphérie sont aujourd’hui à la peine : celui de l’hypermarché avec sa galerie marchande sans lumière naturelle, et celui dit de la « boîte à chaussures » dans lequel chaque enseigne dispose de son parking privatif formant un ensemble aussi disparate que disgracieux. Si les causes de leurs difficultés méritent d’être analysées à l’échelle locale et non pas nationale de façon surplombante, restent néanmoins quelques constantes : la cannibalisation de certains pôles commerciaux en déshérence induite par la prolifération de constructions et d’extensions toujours plus loin en périphérie encore au cours de la dernière décennie (lire l’encadré ci-dessous), ainsi que la concurrence féroce de l’e-commerce. Au point que de plus en plus d’élus et de professionnels[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Les métropoles réclament la part du lion des futurs milliards de la planification écologique

Les métropoles réclament la part du lion des futurs milliards de la planification écologique

En conclusion de leurs assises à Angers le 22 septembre, les maires de grandes villes réunis sous la bannière de France urbaine l’ont martelé : leurs collectivités doivent bénéficier de la majorité des investissements de l'Etat...

Les collectivités ont les reins suffisamment solides pour financer les transitions selon la Banque Postale

Les collectivités ont les reins suffisamment solides pour financer les transitions selon la Banque Postale

Statut de l’élu : Dominique Faure annonce une future « loi d’orientation des collectivités »

Statut de l’élu : Dominique Faure annonce une future « loi d’orientation des collectivités »

Les maires de banlieue mettent la pression sur le gouvernement

Les maires de banlieue mettent la pression sur le gouvernement

Plus d'articles