Abonné

Une « marque employeur » dans les collectivités pour attirer et conserver les talents

Aurélien Hélias
Une « marque employeur » dans les collectivités pour attirer et conserver les talents

Opération "Découvre mon job" pour les agents mulhousiens

© T. Itty

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Certaines compétences venant à manquer, les collectivités doivent redoubler d’efforts pour séduire et fidéliser les agents. C’est là qu’entrent en jeu les démarches de « marque employeur » qui permettent de valoriser la structure et qui doivent être menée de manière sincère et ciblée.

La fonction publique territoriale peine aujourd’hui à attirer certains profils. C’est le cas notamment sur les métiers techniques, de la santé et du numérique. Trouver des enseignants artistiques, travailleurs sociaux ou animateurs-éducateurs relève aussi, de plus en plus, du parcours du combattant. La faute à des rémunérations insuffisamment attractives, comparées à celles proposées par le secteur privé, mais aussi à une méconnaissance des postes et métiers territoriaux.

Les collectivités rencontrent aussi des difficultés à fidéliser les agents en poste, notamment les jeunes. Dans ce contexte de « guerre des talents », travailler sa « marque employeur » n’est plus un luxe mais une nécessité pour améliorer l’attractivité de la collectivité, réduire le turnover et renforcer l’implication.

Du discours aux faits

A la croisée des chemins entre gestion des ressources humaines, communication et marketing, la démarche consiste à[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS