Abonné

Une commune en croisade contre l’intégrisme

Sylvie Luneau

Sujets relatifs :

, ,
Une commune en croisade contre l’intégrisme

Meylan

© MaxPPP

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Une organisation religieuse intégriste, proche de l’extrême droite, a déposé un permis de construire pour une église à Meylan. Après plusieurs rassemblements antirépublicains, la commune s’inquiète des dérives sectaires.

La lutte contre le séparatisme ne s’impose pas toujours là où on l’attend… En Isère, Meylan fait face à un projet de construction d’une église intégriste sur un lieu privé appartenant à une congrégation religieuse, la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X. Peu importe que la ville de 17 500 âmes compte déjà trois églises, c’est la réputation sulfureuse de l’association qui porte le nouveau projet, ainsi que son ampleur, qui inquiète. Cette société de prêtres traditionalistes, dont le fondateur a été excommunié en 1988, n’est pas reconnue clairement par l’Eglise catholique. Côté valeurs, elle refuse la liberté religieuse, l’œcuménisme, l’égalité des sexes et la vaccination. Elle affiche des liens très forts avec Civitas, parti d’extrême droite catholique intégriste créée en 2016, antisémite et opposé à la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat.

La République visée. La Fraternité a installé à Meylan, en 1992, une école privée hors contrat. Elle compte une[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS