Abonné

Un trophée à 1 000 euros par habitant, le prix de la « France moche »

Sylvie Luneau
Un trophée à 1 000 euros par habitant, le prix de la « France moche »

Fardeau pour le maire, ce prix a toutefois peu de chance d'être condamné par le juge...

© Nini La Caille

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Montalieu-Vercieu n’est certes pas le seul village pointé du doigt pour ses trop nombreux panneaux publicitaires dans le palmarès de la « France moche » réalisé par l’association Paysages de France. Mais c’est le seul qui n’a pas apprécié d’être montré du doigt, assignant au tribunal l’association et lui réclamant 3,5 millions d’euros de dédommagement.

Quand la mairie de Montalieu-Vercieu en Isère a reçu son diplôme de la France moche, elle n’a pas du tout savouré l’humour. Cette distinction a provoqué l’exaspération de son édile Christian Giroud, « classé UDI ou sans étiquette, mais pas sans panneaux publicitaires », s’était amusé François Morel sur France Inter, le 14 octobre dernier.

« Lors de l’édition 2021, quatre communes ont été primées, mais seule Montalieu-Vercieu a considéré que nous portions atteinte à son image », détaille Laurent Fetet, président de l’association Paysages de France, qui délivre ses prix pour alerter sur l’affichage publicitaire illégal. En juin dernier, la commune a saisi le tribunal judiciaire de Grenoble pour « préjudice d’image et de réputation ». Elle réclame à l’association 1 000 euros par habitant de dédommagement, soit pas moins de 3,5 millions d’euros en tout,[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Quand la formation des élus locaux à la déontologie infuse lentement

Quand la formation des élus locaux à la déontologie infuse lentement

Enjeu démocratique et de confiance des administrés dans leurs élus, la formation des édiles en matière de déontologie et de transparence de la vie publique est également un défi au regard des nouvelles obligations légales, pas...

Patrice Bessac, l’activiste à la mairie

Patrice Bessac, l’activiste à la mairie

Cybersécurité : « Il reste beaucoup à faire dans les collectivités locales »

Cybersécurité : « Il reste beaucoup à faire dans les collectivités locales »

Climat : quand la formation des élus doit faire d’urgence sa transition

Climat : quand la formation des élus doit faire d’urgence sa transition

Plus d'articles