Abonné

Un temps pressentie à Matignon, Catherine Vautrin prend la tête de l’Anru

Aurélien Hélias
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un temps pressentie à Matignon, Catherine Vautrin prend la tête de l’Anru

© Grand Reims

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La présidente (ex-LR) du Grand Reims, qu’Emmanuel Macron avait envisagé de nommer Première ministre, hérite finalement de la présidence de l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru). Elle y succède à Olivier Klein, devenu ministre délégué à la Ville et au Logement.

C’est officiel depuis le décret du 31 août publié au journal officiel du 1er septembre : la présidente de la communauté urbaine du Grand Reims prend la tête de l’Agence nationale de la rénovation urbaine. Elle y remplace Olivier Klein, ancien maire (ex-PS puis Fédération progressiste) de Clichy-sous-Bois qui a intégré le Gouvernement Borne en juin dernier comme ministre délégué chargé de la Ville et du logement.

En juin dernier, c’est pourtant Catherine Vautrin qui avait été à deux doigts d’hériter de Matignon. Mais son étiquette politique, marquée à droite (LR avant son soutien au candidat Macron en 2022), de même que son opposition à l’époque au mariage pour tous, avaient fini de convaincre Emmanuel Macron de lui préférer Elisabeth Borne.

Le Nouveau programme national de renouvellement urbain, priorité numéro 1

Ancienne ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité sous le Gouvernement de Villepin (2005-2007), présidente de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Transports publics : moins d’usagers mais plus de dépenses contraintes

Transports publics : moins d’usagers mais plus de dépenses contraintes

Selon l’enquête réalisée par l’Observatoire des mobilités, l’utilisation des transports collectifs peine à retrouver son niveau d’avant la crise sanitaire. Certains usagers ont en effet opté pour l’autosolisme pendant la...

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

Plus d'articles