Un système "paneuropéen" pour les énergies renouvelables

Martine Kis

Sujets relatifs :

, ,

Le Comité des régions veut doter les énergies renouvelables d'une stratégie « paneuropéenne ».

[caption id="attachment_9973" align="alignleft" width="300"] Witold Stepien, maréchal (gouverneur) de la région polonaise de Lodz.[/caption]

L'avenir des énergies renouvelables doit se concevoir à l'échelle européenne, selon le Comité des régions. L'Union doit donc se doter d'une approche coordonnée assortie des investissements correspondant, affirme l'avis « Energies renouvelables : un acteur de premier plan sur le marché européen de l'énergie », présenté par Witold Stepien (PPE/Pologne), maréchal de la Voïvodie de Lodz, et adopté par le Comité le 31 janvier 2013.

Un système « paneuropéen de soutien aux énergies renouvelables » reposerait sur :

  • l'établissement d'un fonds paneuropéen de soutien aux sources d'énergie renouvelables ;
  • une coordination au niveau européen ;
  • un accroissement du rôle des régions ;
  • une gestion à plusieurs niveaux ;
  • l'octroi de subventions ;
  • le développement des infrastructures (amélioration des structures électriques et des réseaux intelligents) ;
  • la répartition équitable des coûts entre les Etats membres de l'UE.

Le Comité des régions se préoccupe par ailleurs de la mise à niveau des réseaux énergétiques, indispensable pour permettre le transport et la distribution des énergies renouvelables. Afin de limiter l'apport d'énergie depuis des sites lointains, il préconise de recourir aux technologies des réseaux intelligents et d'équilibrer production et demande au niveau local. Enfin, il demande de contribuer à l'émergence de « prosommateurs », des consommateurs qui produisent de l'énergie pour leurs propres besoins.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS