Abonné

Un programme a minima et en catimini pour les candidats Les Républicains aux législatives

Aurélien Hélias
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Un programme a minima et en catimini pour les candidats Les Républicains aux législatives

© LR

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La plateforme des aspirants-députés LR est assez concise et même évasive, notamment au chapitre décentralisation et aménagement du territoire. Une proposition programmatique a minima qui s’explique par la toute récente élection présidentielle… et par l’échec de Valérie Pécresse auquel les candidats LR aux législatives ne veulent pas être associés.

Difficile de faire plus concis… Pour la bataille des législatives, Les Républicains ont choisi de mettre à disposition de leurs candidats - comme ceux de l'UDI et du Nouveau Centre avec qui ils font campagne commune - un tract en cinq points, comme autant de « priorités pour la France et les Français ». Cinq têtes de chapitre avec un ton quelque peu martial et des propositions assez abruptes dans la forme dans lesquelles il n’est pas évident de trouver trace de mesures concernant l’aménagement du territoire ou les collectivités. Un constat étonnant pour  un parti qui possède jusqu’à maintenant le premier groupe d’opposition à l’Assemblée, constitue l’épine dorsale de la majorité de droite au Sénat, chambre des territoires, et reste fortement implantée dans les exécutifs locaux.

Déserts médicaux et décentralisation survolés

Seules deux mesures du document porté par les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Les maires pris entre deux feux financiers

Les maires pris entre deux feux financiers

Dégrader l’autofinancement ou les services ? Rogner sur l’investissement ou tordre les dépenses de fonctionnement ? Face à une équation budgétaire complexe, les édiles sont venus témoigner le 24 novembre au Congrès des maires de...

La rénovation énergétique du bâti public, un devoir d’exemplarité

La rénovation énergétique du bâti public, un devoir d’exemplarité

Simplification, compensations et ZAN : Elisabeth Borne donne des gages aux maires

Simplification, compensations et ZAN : Elisabeth Borne donne des gages aux maires

Service public de la petite enfance : les maires disent « chiche ! »

Service public de la petite enfance : les maires disent « chiche ! »

Plus d'articles