Abonné

Un maire peut-il rester en fonction s'il n'habite plus la commune et n'y possède pas de terrain ?

Auteur associé

Sujets relatifs :

, ,
Un maire peut-il rester en fonction s'il n'habite plus la commune et n'y possède pas de terrain ?

Maire et son écharpe

© Adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

« Notre maire, qui était locataire, n’habite plus sur la commune et ne possède pas de terrain sur le territoire communal. Peut-il rester le maire ? Peut-on le destituer ? » Philippe Bluteau, avocat spécialiste du droit électoral, répond à cette question d'un lecteur du Courrier des maires.

Par Philippe Bluteau, avocat associé, Oppidum Avocats

Même si le maire perd toute attache avec la commune, en n’étant plus ni habitant, ni électeur, ni contribuable communal, il conserve le droit d’exercer ses fonctions. Aucun texte ne permet au préfet de prononcer la démission d’office d’un maire (ou d’un conseiller municipal) au seul motif qu’il ne remplit plus, au cours du mandat, les conditions pour être élu. Il n’en irait différemment que si le maire était condamné à une peine d’inéligibilité ou s’il venait à exercer des mandats ou fonctions incompatibles, en application de la loi, avec sa fonction de maire.

Deux voies pour provoquer le remplacement du maire

Les élus municipaux conservent toutefois deux moyens (extrêmes) de provoquer le remplacement du maire. Dans les communes de 1 000 habitants et plus, si les conseillers démissionnent en si grand nombre qu’au moins un tiers des sièges du conseil municipal ne peut plus être[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr