Abonné

Travailler avec les facultés de médecine, pour attirer les généralistes de demain

David Picot
Travailler avec les facultés de médecine, pour attirer les généralistes de demain

© T. Louapre/ Divergence/ le Courrier

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Depuis plusieurs années, collectivités et facs de médecine nouent des partenariats. Au-delà des classiques enjeux d’attractivité liés au CHU local, ce type d’approche est surtout intégré à la politique de lutte contre la désertification médicale. Au programme : promotion puis découverte du territoire, sur fond d’espoirs d’installations futures….

Décembre 1958. Avec la loi « Debré », l’hôpital s’unit à la faculté. C’est la naissance du centre hospitalier universitaire, le CHU. Les grandes collectivités sont incitées à se rapprocher de leur fac de médecine, pour des raisons le plus souvent de « développement » et « de rayonnement » du territoire. Autant de mots encore récemment prononcés par Johanna Rolland, présidente de Nantes métropole où le transfert du futur CHU sur l’île de Nantes est envisagé pour 2027. Un chantier titanesque de 1,2 milliard d’euros qui comprend la faculté de médecine sur une emprise de 10 hectares, cédée par la collectivité au CHU.

Cursus à distance. En attendant, la fac de médecine de Nantes a posé un pied à La Roche-sur-Yon (Vendée), à 70 km de là. C’était en septembre 2020. « Cela ­faisait longtemps que nous sollicitions l’université pour bénéficier d’une[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Face à l’éloignement médical, la santé communautaire fait son chemin

Face à l’éloignement médical, la santé communautaire fait son chemin

Parce qu’ils sont trop éloignés des lieux de soins – géographiquement, mais aussi parfois du fait de difficultés sociales ou budgétaires - ou qu’ils craignent des discriminations, de nombreux citoyens s’éloignent peu à peu du monde...

Savez-vous planter des haies ? L’Afac sera votre tuteur

Savez-vous planter des haies ? L’Afac sera votre tuteur

Travailler avec France Médiation, pour pacifier l’espace public

Travailler avec France Médiation, pour pacifier l’espace public

La police de l’environnement, ces enquêteurs de la biodiversité

La police de l’environnement, ces enquêteurs de la biodiversité

Plus d'articles