Abonné

Top départ pour le prélèvement à la source

Aurélien Hélias
Top départ pour le prélèvement à la source

Bercy, ministère de l’Economie et des Finances

© Flickr-CC-ActuaLitté

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Dès le 1er janvier 2019, les employeurs territoriaux assureront la collecte de l’impôt sur le revenu de leurs agents pour le compte de l’administration fiscale. Une réforme complexe pour les collectivités : un certain nombre d'agents risquent de voir leur charge de travail augmenter.

Après quelques semaines de flottement, le gouvernement a confirmé le 4 septembre la mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier 2019. A compter de cette date, les employeurs territoriaux devront transmettre tous les mois une déclaration spécifique, dénommée Pasrau (prélèvement à la source pour les revenus autres) à l’administration fiscale qui permettra, par un document unique dématérialisé, de calculer et d’acquitter l’impôt sur le revenu des agents.

Ce dispositif s’inspire du mécanisme de la déclaration sociale nominative (DSN), en vigueur pour les collecteurs du secteur privé, auquel les collectivités devront passer au plus tard le 1er janvier 2022. Via un flux retour dit compte rendu métier (CRM), la déclaration Pasrau permettra l’envoi par la Direction générale des finances publiques (DGFiP) du taux de prélèvement à la source qui devra être appliqué pour chaque agent le mois suivant. Les collectivités comptant moins de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS