Abonné

Téléphonie : un service de moins en moins universel

Aurélien Hélias
Téléphonie : un service de moins en moins universel

poteau téléphonique

© mairie de Plouedern

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Face à la priorité fibre optique, le réseau téléphonique commuté souffre, faute d'un entretien suffisant par l'opérateur historique. Orange s'en défend et promet un plan cuivre ambitieux.

Pannes, coupures de réseau… Les élus des territoires isolés et des zones de montagne souffrent du mauvais entretien du réseau téléphonique commuté sur cuivre (RTC) que son propriétaire, Orange, délaisse au fur et à mesure que la fibre optique s’étend. À partir du RTC, l’opérateur historique devait garantir le service universel jusqu’à fin 2020 sur tout le territoire : raccordement et service téléphonique. Les problèmes d’accès au téléphone liés au défaut d’entretien du RTC (encore utilisé par plus de 21 millions de Français), mettent en danger les personnes âgées des zones d’arrière-pays, estime la députée de la Drôme Célia de Lavergne, chargée d’une mission début 2021 et qui pointe « le sentiment d’abandon des territoires ».

 Pression sur Orange

Mais l’opérateur s’en défend : il consacre 500 millions d’euros par an à l’entretien de 28 millions d’accès et de 15 millions de poteaux de la boucle locale cuivre. Et promet un « plan cuivre très ambitieux, massif », pour les 17 départements les plus sinistrés[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS