Abonné

Soutenir ou rejoindre un groupement d’employeurs

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Avec 2,9 millions de chômeurs, soit 10,2% de la population active en France métropolitaine (chiffres INSEE, 4e trimestre 2012), tous les leviers de développement de l’emploi sont à explorer. A ce titre, les groupements d’employeurs (GE) intéressent les collectivités territoriales, même si la plupart des 5.100 GE existants relèvent de l’initiative privée.

Ces groupements emploient eux-mêmes le personnel mis à disposition des entreprises adhérentes, les déchargeant ainsi des tâches administratives. Il peut s’agir d’emplois à temps partiel ou à temps plein partagé, le salarié travaillant dans plusieurs entreprises qui n’auraient pu chacune lui assurer un plein temps.

Plus rarement, le salarié est embauché par le GE en CDI dans une seule entreprise, qui peut en solliciter d’autres en cas de baisse de la charge de travail.

Les groupements d’employeurs étaient, il y a peu, surtout organisés par filières, notamment celles peinant à recruter : hôtellerie-restauration, agriculture, BTP, etc. Depuis, des groupements multisectoriels s’imposent : 350 à 450, selon l’Union des groupements d’employeurs de France (Ugef).

Fixer l’emploi sur le territoire

Partager une secrétaire, un webmaster, un qualiticien, un formateur, un directeur[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS