Abonné

Soins psychiatriques sous contrainte : quand le maire doit trancher

Rouja Lazarova
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Soins psychiatriques sous contrainte : quand le maire doit trancher

© GHU Paris

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Lorsqu’une personne atteinte de troubles psychiques représente un danger imminent pour les autres et soi-même, le maire doit, après un avis médical, lancer la procédure des soins psychiatriques sans consentement. Une situation qui reste exceptionnelle, mais qui contient son lot de difficultés pour l’élu, tant du point de vue de l’affect que du manque de professionnels de santé sur le terrain nécessaires à lancer ces procédures d’urgence…

 

« C’est difficile affectivement, mais quand il faut y aller, il faut y aller », souffle Jean-Paul Carteret, maire (SE) de Lavoncourt en Haute-Saône. Il y a une vingtaine d’année, l’édile n’a pas eu d’autre choix que de signer un arrêté pour faire interner une personne dans un établissement psychiatrique. « C’est un acte qui n’est pas anodin. On contraint une personne à l’hospitalisation, on la prive de ses libertés », analyse Xavier Talois, adjoint (SE) au maire de Mayenne, conseiller communautaire et référent du Conseil intercommunal en santé mentale. « Mais la personne est privée de l’exercice de sa propre liberté du fait de sa maladie mentale », ajoute Emile Roger Lombertie, maire (LR) de Limoges et ancien psychiatre. Trois élus, trois expériences et approches différentes, mais[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Comment va fonctionner « l’amortisseur électricité » au 1er janvier 2023

Comment va fonctionner « l’amortisseur électricité » au 1er janvier 2023

Le gouvernement précise les modalités d'application de "l'amortisseur électricité", dispositif qui va s'appliquer au 1er janvier 2023 et qui viendra compléter les aides existantes au paiement des factures d'électricité par les...

01/12/2022 | Finances
En proie à l'ubérisation, les villes feront-elles plier les plateformes numériques et l'Etat ?

En proie à l'ubérisation, les villes feront-elles plier les plateformes numériques et l'Etat ?

En Touraine, une transition énergétique citoyenne

En Touraine, une transition énergétique citoyenne

Didier Migaud : « Les élus locaux sont plus exposés aux lobbys que les élus nationaux »

Didier Migaud : « Les élus locaux sont plus exposés aux lobbys que les élus nationaux »

Plus d'articles