Abonné

« Si les agents travaillent dans de bonnes conditions, la qualité de service peut y gagner »

« Si les agents travaillent dans de bonnes conditions, la qualité de service peut y gagner »

santé au travail

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les démarches de prévention des risques professionnels ne sont pas seulement une obligation juridique pour l’employeur territorial. Elles sont indispensables au bon fonctionnement de collectivités confrontées à l’usure et au mal-être des agents, ainsi qu’à la difficulté croissante de rendre un service public de qualité. Entretien avec Jean-Michel Sempéré, maire de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes).

L’expérience de la petite commune de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes) comptant 55 agents pour 4 200 hab. montre qu’une politique ambitieuse de sécurité et de santé au travail est possible avec des appuis extérieurs.

[caption id="attachment_67909" align="alignleft" width="199"] Jean-Michel Sempéré, maire de Saint-Jeannet[/caption]

Quelles ont été les étapes de votre démarche de prévention des risques professionnels ?

Jean-Michel Sempéré - Nous avons fait appel au centre de gestion des Alpes-Maritimes pour réaliser un diagnostic sur les locaux et les risques. Puis nous avons désigné deux assistants de prévention, adopté un règlement hygiène et sécurité et rédigé le document unique d’évaluation. Un généreux programme de formation a été engagé avec le CNFPT autour des problématiques d’hygiène et de sécurité. En parallèle,[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS