Abonné

Ségur de la santé : Jean Castex détaille les crédits débloqués en faveur des projets locaux

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Ségur de la santé : Jean Castex détaille les crédits débloqués en faveur des projets locaux

Jean Castex, Olivier Vérant et Jacqueline Gourault lors du déplacement le 9 mars 2021 à Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) pour annoncer le lancement des investissements du Ségur de la Santé

© twitter @j_gourault

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

En détaillant le 9 mars les 19 milliards d'euros d'investissements du Ségur de la Santé qui s'apprêtent à être débloqués, Jean Castex a développé ce que les territoires pouvaient en attendre au regard de leurs projets locaux de santé. Les crédits à disposition sont importants mais il faudra en passer par les agences régionales de santé...

« Après le Ségur des personnels, le Ségur des investissements et du désendettement ». Voici ainsi résumée par Jean Castex la phase 2 du Ségur de la santé, que le Premier ministre lançait officiellement ce mardi 9 mars sur le site du Centre Hospitalier de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre), l’un des établissements de santé qui doivent être prochainement réhabilités.

Globalement, c’est un plan de 19 milliards d'euros sur dix ans qu’a annoncé le locataire de Matignon, « financé en partie par l’Union européenne à hauteur de six milliards d’euros », et comportant quatre volets. Deux, tout particulièrement, intéresseront les élus soucieux de l’aménagement sanitaire de leur territoire.

Les projets d'aménagement du territoire de santé mis en avant

D’abord celui de « l’amélioration de l’offre de soins » qui doit absorber quasiment la moitié de l’enveloppe total avec neuf[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS