Abonné

Sécurité : les grandes villes demandent des comptes aux candidats à la présidentielle

Sécurité : les grandes villes demandent des comptes aux candidats à la présidentielle

© France urbaine

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Avec ses assises de la sécurité organisées au Creusot le 3 mars, les métropoles et grandes villes comptent bien pousser plus avant leurs propositions en matière de sécurité et de prévention. Et demander aux candidats à l'Elysée leur programme en la matière. Co-présidents de la commission sécurité de France urbaine, les maires de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, et du Creusot, David Marti, livrent leur regard sur les enjeux de la sécurité dans les métropoles et dévoilent en exclusivité pour le Courrier des maires quelques-unes des 40 propositions de l'association d'élus. Entretien croisé. 

Comment jugez-vous globalement la teneur du débat et des propositions des candidats à l’Elysée sur la sécurité ?

Gaël Perdriau : Après de très nombreuses auditions, il est clair que la question de la sécurité et de la  tranquillité publique apparait primordiale, autant que celle du pouvoir d’achat. Mais elle est abordée durant cette campagne sous un prisme très incomplet avec des raccourcis et une proximité faits par de nombreux candidats avec les questions d’immigration, ce qui vient occulter des sujets de sécurité très concrets vécus par les habitants. D’où les ateliers en régions que nous avons menés car les attentes sont fortes.

David[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Législatives 2022 : un "turnover" relativement classique, aux causes multiples

Législatives 2022 : un "turnover" relativement classique, aux causes multiples

Parmi les 577 députés élus en 2017, près d'un sur cinq ne se représente pas en juin 2022. Un chiffre peu ou prou conforme aux mandatures précédentes, proportionnellement plus élevé dans les rangs LR et PS que chez LREM... De la...

« Pour être à la hauteur des défis de la transition, il est temps de prendre en main notre (trans)formation »

« Pour être à la hauteur des défis de la transition, il est temps de prendre en main notre (trans)formation »

Multiplication des violences contre les élus : un mal démocratique irrémédiable ?

Multiplication des violences contre les élus : un mal démocratique irrémédiable ?

« L'ancrage territorial n'a jamais été un critère de sélection du Premier ministre »

« L'ancrage territorial n'a jamais été un critère de sélection du Premier ministre »

Plus d'articles