Abonné

Sans candidat aux municipales, Prunay-le-Gillon fait face au désengagement citoyen

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Sans candidat aux municipales, Prunay-le-Gillon fait face au désengagement citoyen

Mairie de Prunay-le-Gillon, Eure-et-Loir (France)

© Le Passant / CC BY-SA

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

À 72 heures du coup d’envoi du premier tour des municipales, les électeurs de 106 communes de France - dont quatre de plus de 1 000 habitants - n’ont aucun candidat pour qui voter. Une situation pas tout à fait inédite puisque le phénomène, en moindre proportion, s’était déjà produit en 2014. Mais l’enjeu démocratique reste le même… Focus sur l’une de ces quatre « grandes » communes sans candidat : Prunay-le-Gillon, en Eure-et-Loir.

À la mairie de Prunay-le-Gillon, le téléphone n’arrête pas de sonner. « Cela fait des mois que j’interpelle sur la situation de notre ville mais personne ne réagit. Rien. Pas même un coup de fil de l’Association des maires de France (AMF)… et maintenant que nous sommes au pied du mur, tout le monde veut comprendre comment on en est arrivé là ! » s’agace Jackie Ferré, le maire. La cité d’Eure-et-Loir fait en effet partie des 106 communes sans candidat, avec une particularité (dont elle se serait bien passée…) : elle compte près de 1 100 habitants, c’est donc l’une des quatre « grosses » « communes de plus de mille âmes((Les trois autres communes sont  Buellas, Péron et Pont-d'Ain dans l'Ain)) qui se retrouvent à 72 heures du vote dans cette situation déboussolante.

« Les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS