Abonné

Rénovation urbaine : les chantiers s’accélèrent, les lourdeurs persistent...

Nathalie Da Cruz

Sujets relatifs :

, ,
Rénovation urbaine : les chantiers s’accélèrent, les lourdeurs persistent...

chantier-construction

© Flickr/dalbera

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Si le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) a enfin démarré, sur le terrain, les élus regrettent son inadéquation aux villes moyennes et des procédures administratives lourdes et rigides.

On ne compte plus les retards à l’allumage du nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU) lancé il y a plus de six ans… Les raisons ? La baisse des allocations personnalisées au logement et son corollaire, la réduction du loyer de solidarité, qui ont affaibli les comptes des bailleurs sociaux. Mais aussi des tensions entre l’Etat et Action logement (anciennement 1 % patronal) qui se trouve être le principal contributeur de ce programme… Les acteurs ont donc accéléré la manœuvre mi-2018. La dernière enquête de l’Anru d’octobre est encourageante : les travaux ont démarré dans 230 quartiers, sur 450 retenus dans ce programme. 290 opérations sont d’ores et déjà achevées. Gilles Leproust, maire (PCF) d’Allonnes (Sarthe), le constate dans sa commune : « Une école maternelle a été inaugurée il y a 18 mois et la réhabilitation du gymnase est en marche. »

Bureaucratie. Si le programme est sur les rails, la lourdeur des procédures est encore pointée du doigt : c’est le constat dressé par le député de la Côte-d’Or, Rémi[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS