Abonné

Rénovation énergétique : comment ne pas perdre son énergie dans le maquis des aides

Rénovation énergétique : comment ne pas perdre son énergie dans le maquis des aides

Rénovation énergétique des bâtiments

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Des solutions existent pour rénover son patrimoine immobilier ou accompagner ses habitants dans la rénovation énergétique de leurs logements. Difficile pourtant de s’y retrouver parmi la pluralité d’acteurs et de dispositifs. Le secteur continue à avancer en ordre dispersé.

Ces chantiers-là demandent de la méthode et des moyens. Qu’ont apporté en leur temps des appels à projets comme Territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV). Et que l’on trouve principalement aujourd’hui dans les programmes financés par les certificats d’économie d’énergie (CEE). Sur fond de plan de relance, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) a en particulier obtenu une enveloppe de 100 millions d’euros afin d’aider les élus à monter en compétences sur le sujet. Elle finance des audits, des prestations de bureaux d’études thermiques ou des postes d’experts en économies d’énergie.

Ce dispositif baptisé Actee (pour Action des collectivités territoriales pour l’efficacité énergétique) fait l’objet d’appels à manifestation d’intérêt (AMI) génériques ou portant sur certains types de bâtiments seulement : les écoles, les établissements médico-sociaux, les piscines… En 2022, un[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS