René Vandierendonck, sénateur "urbain", rapportera le premier des trois textes de décentralisation

Aurélien Hélias

C’est René Vandierendonck (PS) qui a été choisi par la commission des lois du Sénat, le 16 avril 2013, pour rapporter le projet de loi "de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles".

On attendait Yves Krattinger, sénateur et président du conseil général (PS) de la Haute-Saône, c’est finalement René Vandierendonck (photo) qui sera le rapporteur du premier projet de loi de décentralisation consacré en grande partie aux métropoles et à l’instauration de conférences territoriales de l’action publique.

Désigné par la commission des lois, l’ancien maire de Roubaix (1994-2012) ne siège pourtant au Sénat que depuis 2011. Mais son profil d’élu urbain (vice-président de la communauté urbaine de Lille métropole, en charge notamment de l’urbanisme) correspond à l’esprit et aux priorités affichés par ce premier volet de la réforme de décentralisation. Lille fait ainsi partie des onze métropoles dont le texte prévoit la création par décret, en sus de celles à statut particulier (Paris, Lyon et Marseille).

Un élu urbain face aux « départementalistes »
Représentant de la communauté urbaine lilloise au Groupement européen de coopération territoriale (GECT) « Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai » et au syndicat mixte du Schéma de cohérence territoriale de Lille métropole (Scot), René Vandierendonck devra notamment batailler au Sénat avec les hérauts des départements qui voient d’un très mauvais œil le transfert obligatoire de certaines des compétences sociales assumées par les départements. Or, pas moins de 34 présidents de conseils généraux siègent à la Haute assemblée…

Récemment, celui qui fut également conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais (1992-2011) avait co-signé la proposition de loi d’Alain Richard, relative à la représentation communale dans les communautés de communes et d'agglomération (votée depuis et publiée au  JO du 1er janvier 2013), ainsi que celle de Jean-Claude Peyronnet, visant à faciliter l'exercice des mandats locaux en renforçant leur statut (droits d'absence, protection sociale et indemnités).

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS