Récolement post-électoral : les 7 erreurs à ne pas commettre

Denis Solignac

Le récolement post-électoral des archives communales reste mal connu. Pourtant, il constitue une obligation pour les collectivités. Une fois achevé, il fait l’objet d’un procès-verbal qui engage la responsabilité du maire et du responsable des archives. Bien maîtrisée, cette opération peut constituer la base d’un projet de conservation et même de valorisation des fonds.

« Lors de chaque changement de maire et/ou de municipalité, la rédaction d’un récolement des archives annexé à un procès-verbal de décharge et de prise en charge des archives de la commune est obligatoire (article 4 de l’arrêté interministériel du 31 décembre 1926) », rappelle une circulaire du service interministériel des archives de France (SIAF)…

Lire l’article d’Hélène Girard sur le site de La Gazette des communes.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS