Abonné

Quel rôle pour les communes et intercommunalités dans le « bien-vieillir » ?

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Quel rôle pour les communes et intercommunalités dans le « bien-vieillir » ?

troisième âge - seniors

© Adobe/ME

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Aujourd’hui 1,5 millions de Français sont dépendants ; dans 30 ans ce sera 2,5 millions. Face à cette crise du « grand âge » et de sa prise en charge, de nombreuses communes et intercos misent sur la prévention et la sauvegarde le plus longtemps possible de l'autonomie des seniors. Un pari d’autant plus utile que cette génération est une vraie « ressource » pour leurs familles et les territoires, à en croire les intervenants du forum "comment s'adapter au vieillissement de la population" le 19 novembre au Congrès des maires à Paris.

On les appelle les « jeunes séniors » ou la « génération pivot ». À 60 ans, ils sont pour la plupart encore « actifs ». Ils ne ménagent pas leur effort pour aider leurs enfants et leurs petits-enfants (garde d’enfants, aide aux devoirs, etc.) tout en prenant soin de leurs parents, qui sont, eux, entrés dans le « grand-âge » et la dépendance. Selon Olivier Calon, président de la Fédération du Sénior, on compterait en France environ 11 millions de séniors « aidants » qui pour la majorité « délaisseraient leur santé ». Un constat inquiétant qui pose la question urgente de leur accompagnement dans le vieillissement.

Les CCAS, au cœur de l’action des communes

C’est notamment le sens de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS