Abonné

Quand la « diplomatie des villes » s’affranchit de la tutelle de l’Etat

Quand la « diplomatie des villes » s’affranchit de la tutelle de l’Etat

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Sur fond de guerre en Ukraine, nombre de maires revendiquent le droit de porter la voix de leurs villes à l’international. Cornaquée par l’Etat, cette diplomatie décentralisée pourrait devenir incontournable sur les questions climatique et migratoire.

Un ordinateur, des visages qui s’affichent en mosaïque, des micros ouverts. Ce 22 mars, les maires de Kiev, Marioupol, Kharkiv interpellent leurs homologues français : « Nous sommes sous les bombes. Expliquez à vos habitants, à vos médias, à votre gouvernement qu’il faut renforcer les sanctions contre la Russie et que nous avons besoin d’une zone d’exclusion aérienne. » Par écran interposé, les maires français les assurent de leur soutien tout en promettant de faire passer le message en haut lieu…

Cette scène illustre à merveille ce que les maires appellent « la diplomatie des villes », vieille prérogative des collectivités territoriales définie dans le code éponyme. C’est après la Seconde Guerre mondiale – dans un souci de réconciliation – que les premiers jumelages entre villes françaises et allemandes voient le jour. Le panel d’actions s’élargit ensuite avec les « coopérations », d’abord Nord- Sud, puis Nord-Nord dans lesquelles des villes échangent leurs[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Transports publics : moins d’usagers mais plus de dépenses contraintes

Transports publics : moins d’usagers mais plus de dépenses contraintes

Selon l’enquête réalisée par l’Observatoire des mobilités, l’utilisation des transports collectifs peine à retrouver son niveau d’avant la crise sanitaire. Certains usagers ont en effet opté pour l’autosolisme pendant la...

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

Plus d'articles