Abonné

Quand la Cour des comptes se mêle des investissements locaux

Denis Solignac
Quand la Cour des comptes se mêle des investissements locaux

Investissement local

© Flickr-CC-ImagesMoney

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les élus locaux acceptent de plus en plus mal de voir leur politique d’investissements épinglée par la Cour, ce qu’ils dénoncent comme un jugement d’opportunité. Les magistrats financiers, s’ils s’en défendent, n’hésitent plus à évaluer l’efficacité économique des investissements.

«Le réchauffement climatique, ce n’est pas le problème de la Cour des comptes ! Nous avons tellement de neige ces jours-ci que la station a dû fermer ! Et on nous explique ce qu’il faut faire, mais on sabre nos dotations… », s’énerve Michel Gabail.

L’élu des Hautes-Pyrénées ne décolère pas du jugement que la Cour a récemment porté, dans le chapitre du rapport 2015 consacré aux stations de ski pyrénéennes, sur les investissements de son EPCI. Et estime que la Rue Cambon s’est fait juge sur un terrain, le développement économique, qui n’est pas le sien.

La Cour des comptes irait-elle trop loin dans son inspection de la gestion locale ? De nombreux élus locaux, que leur collectivité aient été nommément ou non épinglée par la Cour, pensent que les magistrats financiers basculent peu à peu dans le jugement d’opportunité.

A lire. Les témoignages de Christophe Perny, président du conseil général du Jura, Michel Gabail,[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS