Abonné

Projet de loi Immigration : les élus écologistes plaident la cause des territoires

Projet de loi Immigration : les élus écologistes plaident la cause des territoires

© Flickr-CC-AlternativeLibertaire

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

A la veille de l’examen du projet de loi Immigration, l’Anvita - l’association des « villes et territoires accueillants » - et le groupe écologiste du Sénat ont croisé leurs regards pour faciliter l’intégration des réfugiés et offrir des conditions de vie plus dignes aux exilés. Pour nourrir le prochain débat parlementaire, ils se sont inspirés de la façon dont associations et collectivités accompagnent ce public, sur le terrain – de l’éducation aux soins en passant par le logement –, en substitution d’un Etat qui aurait selon eux perdu de vue les droits humains. Objectif : identifier les freins à lever pour aider toutes les bonnes volontés à faire vivre ce concept de l’accueil inconditionnel.

Menacés de mort alors qu’ils portaient un projet de relance de leur village à travers l’accueil de réfugiés, les élus de Callac (Côtes-d’Armor) ont fini par déclaré forfait, mi-janvier. « Ils ont cédé face aux bassesses de l’extrême-droite, privilégiant la récupération politicienne sur la détresse humaine. Des groupuscules identitaires ont eu tout loisir de s’engouffrer dans le vide béant laissé par l’Etat » ne décolère pas le co-président de l’Anvita, et député européen (EE-LV), Damien Carême. Intervenant lors d’un colloque[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Changer de regard sur la vieillesse, un enjeu d’autonomie et d’inclusion

Changer de regard sur la vieillesse, un enjeu d’autonomie et d’inclusion

La pyramide des âges ne ment pas. En 2040, les plus de 75 ans représenteront 15% de la population française. Tant mieux, nous disent des associations représentant les seniors, des chercheurs et des élus en charge des personnes âgées,...

Réforme des retraites : vent de colère dans les villes petites et moyennes

Réforme des retraites : vent de colère dans les villes petites et moyennes

Deux parlementaires chargés de doper les Maisons France services

Deux parlementaires chargés de doper les Maisons France services

La prévention, ce talon d'Achille des politiques du vieillissement

La prévention, ce talon d'Achille des politiques du vieillissement

Plus d'articles