Abonné

Présidentielle : 856 000 inscrits de plus sur les listes par rapport aux régionales 2021

La rédaction
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Présidentielle : 856 000 inscrits de plus sur les listes par rapport aux régionales 2021

© Adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Selon l’Insee, 48,8 millions de personnes sont inscrites en mars sur les listes électorales françaises, soit 95 % des Français en âge de voter pour la présidentielle d’avril 2022. Le nombre d’inscrits progresse de 856 000 personnes depuis mai 2021, date des derniers scrutins, les élections régionales et départementales. Les chiffres à retenir.

48,8 millions d’électeurs sont inscrits sur les listes électorales en mars 2022, date de clôture des inscriptions pour l’élection présidentielle des 10 et 24 avril 2022. Sans les ressortissants d’autres États-membres de l’Union européenne, qui ne peuvent pas voter pour le scrutin présidentiel, mais avec ceux de Nouvelle-Calédonie, le corps électoral pour l’élection présidentielle des 10 et 24 avril compte 48,7 millions d’électeurs.

47 millions, parmi ces 48,8 millions d’inscrits, sont des électeurs français inscrits sur une liste électorale principale communale : 45,3 millions en France métropolitaine, 1,5 million dans les départements d’outre-mer (DOM) et 244 000 dans les collectivités d’outre-mer hors Nouvelle-Calédonie.

1,4 million de ces inscrits le sont sur une liste consulaire à l’étranger, électeurs français autorisés à participer à l’élection[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

« La santé est devenue, pour un temps au moins, l’affaire de tous ! »

« La santé est devenue, pour un temps au moins, l’affaire de tous ! »

Particulièrement actives durant la pandémie de Covid-19, les collectivités ne disposent toujours pas de « compétence » en santé en bonne et due forme, après la promulgation de la loi 3DS. Plusieurs associations d’élus, maires et...

Gouvernement Borne : les territoires et l’écologie écartelés entre quatre ministères

Gouvernement Borne : les territoires et l’écologie écartelés entre quatre ministères

Gouvernement Borne : 27 ministres dont seulement la moitié de nouveaux visages

Gouvernement Borne : 27 ministres dont seulement la moitié de nouveaux visages

Mieux - surtout pas moins - d’Etat dans le système de santé rêvé des élus locaux

Mieux - surtout pas moins - d’Etat dans le système de santé rêvé des élus locaux

Plus d'articles