Abonné

Pour un élu, « jouer avec le foot, c’est jouer avec le feu... »

David Picot
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Pour un élu, « jouer avec le foot, c’est jouer avec le feu... »

© éd. Amphora

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

A l’origine du livre La République du foot, une « réaction épidermique à une décision politique » : celle d’arrêter les championnats de football, à l’orée de la crise sanitaire, rapporte Jean-Baptiste Guégan, enseignant en géopolitique du sport, l’un des deux co-auteurs. Anecdotes à l’appui, cette analyse revient sur les relations qu’entretiennent les dirigeants politiques avec « le sport le plus populaire au monde ».

Quelle place les élus locaux occupent-ils dans cette « République du foot » ?

Jean-Baptiste Guégan : Centrale. Ils sont les premiers élus à s’emparer du football et à le faire vivre sur le territoire. Le foot amateur et professionnel n’existe pas sans eux. A l’inverse, un élu ne peut pas se permettre de se passer du foot : premier loisir pratiqué, premier sport regardé, premier sport professionnel… Le sport dynamise une ville et le football est le premier d’entre tous. Donc, même si un élu n’aime pas le foot, il est quasiment obligé de s’y intéresser… au risque parfois de l’imposture et de l’insincérité. C’est la limite. Les politiques nous le disent : « jouer avec le foot, c’est jouer avec le feu ». Si on n’y connaît rien, il est préférable de se taire que de faire semblant. Car les amateurs[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Le débat démocratique, solution… à la crise démocratique ?

Le débat démocratique, solution… à la crise démocratique ?

Plus grande monde ne nie que la France fasse figure d'une démocratie de faible vitalité, avec des institutions représentatives plus que jamais sous pression. Si des élus semblent s’y résigner, d’autres espèrent encore reconquérir...

La Cour des comptes transformerait bien les PETR en intercommunalités rurales

La Cour des comptes transformerait bien les PETR en intercommunalités rurales

Quelle place pour les femmes dans les collectivités locales et leurs politiques ?

Quelle place pour les femmes dans les collectivités locales et leurs politiques ?

No vote, no future ? Radioscopie dessinée d'une jeunesse fragmentée

No vote, no future ? Radioscopie dessinée d'une jeunesse fragmentée

Plus d'articles