Pour la première fois, la droite préside aux destinées du Gart

Nathalie Da Cruz
Pour la première fois, la droite préside aux destinées du Gart

Louis Nègre, président du Groupement des autorités responsables de transport

© Cagnes-sur-Mer

Le sénateur-maire (UMP) de Cagnes-sur-Mer, Louis Nègre, est le nouveau président du Groupement des autorités responsables de transport (Gart). Pour la première fois, la droite est donc aux manettes de l’association des élus en charge des transports. Financement des nouveaux projets, décentralisation du stationnement et lutte contre la fraude figurent au menu du nouveau mandat.

Ancien premier vice-président du Gart, Louis Nègre a été adoubé par ses pairs, le 10 septembre 2014, et succède ainsi à Roland Ries, sénateur-maire (PS) de Strasbourg, à la tête de l'association des élus en charge de transports. La victoire de la droite aux élections municipales de mars 2014 explique ce basculement. Louis Nègre devient le premier président de droite dans l’histoire de l’organisation, qui a vu le jour en 1980.

Mais le maire de Cagnes-sur-Mer, également premier vice-président de la Métropole Nice Côte-d’Azur, se veut rassurant : malgré des divergences de vues qui ont toujours existé, le bateau "Gart" poursuit sa route sans tanguer. Et il en sera de même au cours de ce nouveau mandat, qui va durer trois ans. L’organisation reste composée à parité d’élus des deux grandes familles politiques, avec 21 administrateurs de gauche et autant d’administrateurs de droite.

Ce tournant dans la vie du Gart arrive à point nommé, dans la mesure où la droite a largement fait sa révolution culturelle en matière de mobilité durable."

Louis Nègre

Les grands chantiers du nouveau président
A l’issue de l’assemblée générale du 10 septembre, Louis Nègre a énuméré les grands chantiers de son mandat :

  • La mise en place des autorités organisatrices de la mobilité durable, adoptées par la loi MAPAM du 28 janvier 2014. Ces nouvelles instances vont permettre aux élus d’intégrer les modes actifs, le covoiturage et l’autopartage, en plus des transports collectifs, dans leurs politiques de déplacements ;
  • la dépénalisation et la décentralisation du stationnement, dossier dont Louis Nègre a été l’inlassable artisan pendant dix ans, sont consacrées par la loi MAPAM. Reste à mettre en musique cette gigantesque réforme pour une application en janvier 2016 ;
  • le 3e appel à projets pour les transports en commun en site propre :120 projets de bus, tramways ou métros sont mis en suspens par la disparition de l’écotaxe. "L’actuel projet de "péage de transit poids lourds" qui la remplace ne suffira pas, puisqu’il rapportera 550 millions d’euros, au lieu de 1,2 milliard d’euros", déplore Louis Nègre.  Une rencontre avec Alain Vidalies, nouveau secrétaire d’Etat aux Transports, est prévue prochainement. L’inquiétude face à la pénurie de moyens qui affecte les transports est palpable : hausse de la TVA de 7 à 10 % en janvier 2014, baisse drastique des dotations aux collectivités locales…Autre souci, la réforme territoriale : "Si les départements disparaissent, ce sont autant d’adhérents en moins pour le Gart— qui regroupe 275 autorités organisatrices de transport, dont 59 départements — et une baisse de ses cotisations de l’ordre de 30 %" ;
  • la lutte contre la fraude, qui pourrait être une piste sérieuse de financement. Le nouveau président veut s’atteler à cette "dérive inadmissible" dont la facture s’élève à au moins 500 millions d’euros chaque année ;
  • la visibilité du Gart dans les médias et pour le grand public : celle-ci doit être améliorée, estime Louis Nègre, regrettant une contre-offensive menée par les associations d’automobilistes à propos de la réforme du stationnement, qui a donné lieu à des articles polémiques dans la presse ;
  • l’action européenne : la Commission européenne a chargé le Gart de fédérer les associations d’élus chargés des transports des différents pays. Le Gart ambitionne en parallèle de travailler davantage avec la Commission et le Parlement européens et d’intervenir dans les textes législatifs en préparation.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS