Politique de développement des énergies renouvelables : un rapport de la Cour des comptes

La rédaction

La Cour des comptes a publié, le 25 juillet 2013, un rapport sur la politique de développement des énergies renouvelables. Elle analyse les conditions d’atteinte des objectifs fixés par la France dans deux secteurs : la chaleur et de l’électricité, qui représentent respectivement 59,4 % et 40,6 % de l’utilisation des énergies renouvelables (hors biocarburants).

La France s’est fixé des objectifs plus ambitieux que de nombreux pays européens en matière d’énergies renouvelables, souligne la Cour des comptes, dans un rapport rendu public cet été, avec une cible de 23 % de la consommation finale brute toutes énergies à l’horizon de 2020, contre 10,3 % en 2005. Cet objectif est-il atteignable, soutenable ? C'est à cette question que la Cour a cherché à répondre, afin de contribuer au débat sur la transition énergétique, alors qu'un projet de loi de programmation devrait être dépose devant le Parlement cet automne.

Une "conjonction de difficultés"
Cet objectif de 23% sera difficile à réaliser, jugent les auteurs du rapport, en raison d'une "conjonction de difficultés".  Parmi celles-ci, les coûts de production des énergies renouvelables encore trop élevés pour "assurer leur déploiement sans un soutien public", le manque d'organisation l'Etat, qui agit de manière dispersée, en "n'évaluant pas suffisamment les effets socio-économiques de ses décisions" ou encore le cadre juridique "qui ne facilite pas l'association des collectivités locales"...

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS