Pascal Goergen : « L’Union européenne a besoin de l’avis des collectivités »

Le représentant de la région de Bruxelles-Capitale auprès de l’UE répondait, en 2008, aux questions de Martine Kis, rédactrice en chef déléguée du "Courrier des maires et des élus locaux". Pascal Goergen incite les maires à nouer des liens avec la Commission européenne "pour être au courant le plus tôt possible des possibilités".

Pourquoi faut-il être à Bruxelles ?

Pascal Goergen - Pour figurer sur la carte européenne. C’est le moyen de s’intégrer à des réseaux, de prendre contact avec la Commission, de devenir son partenaire. En participant aux séminaires, aux auditions publiques, on se fait vite repérer.

Les collectivités françaises sont-elles bien représentées ?

P. Goergen -  Oui, par les régions. Elles ont de bons contacts avec leur représentation régionale, ou avec un autre réseau. Etre à Bruxelles leur permet de chercher l’information, de se créer une sphère d’influence, de travailler avec plusieurs régions. Par exemple, Berlin, Bruxelles et l’Ile-de-France ont travaillé ensemble sur le livre vert sur les transports urbains.

La Commission a-t-elle besoin de la présence des collectivités ?

P. Goergen - Oui. Son administration est petite, avec 32.000 fonctionnaires et agents, y compris les traducteurs. Ils ont besoin de disposer de l’avis des collectivités qui mettent en œuvre une grande part des politiques.

La Commission est indépendante, mais elle auditionne et sait écouter.

Comme l’a dit son président, José Manuel Barroso : «La stratégie de Lisbonne a besoin des régions autant que les régions ont besoin de Lisbonne.»

De son côté, pourquoi un maire a-t-il besoin d’être en contact avec cette institution ?

P. Goergen - Pour être au courant le plus tôt possible des possibilités. Par exemple, s’il est informé en amont, par une représentation régionale, d’un appel à projet de la DG Recherche, il en parlera aux entreprises de son territoire. Elles pourront préparer leur réponse, rechercher les partenariats suffisamment tôt. Et elles en seront reconnaissantes au maire !

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS