Abonné

Parlement et territoires, un lien fragilisé ?

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Parlement et territoires, un lien fragilisé ?

assemblee-nationale-hemicycle

© R. Ying et T. Morlier-Wikimédia

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Moins nombreux et élus pour une partie à la proportionnelle : les députés et sénateurs imaginés par le chef de l’Etat pourraient bien affaiblir la représentation des territoires au Parlement.

«Nous pouvons le rendre plus représentatif avec une part significative de proportionnelle pour que toutes les familles politiques soient représentées ». Lors de sa conférence de presse du 25 avril, Emmanuel Macron a confirmé son vœu de modifier les scrutins pour le Parlement. Le chef de l’Etat a même révisé à la hausse l’objectif de 15 % de députés élus à la proportionnelle à 20 %, « car cela permet de représenter toutes les formations politiques sans que ce soit ingouvernable ». La proportionnelle, gage de représentativité ? « Une meilleure représentation, cela ne veut pas dire une meilleure représentation des partis : on est dans des solutions d’il y a 25 ans !, peste le député (LR) de Haute-Marne François Cornut-Gentille. Ce n’est pas en confiant un plus grand rôle aux partis que les gens vont se sentir mieux représentés… »

Lire aussi : Faut-il lier diminution du nombre de parlementaires et davantage de proportionnelle ?

Déséquilibres rural / urbain

Même scepticisme au Sénat, où la proportionnelle est déjà de mise pour[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS