Abonné

Organiser les relations des DGS des communes et de l’interco

La rédaction

La collaboration entre directeurs généraux des services (DGS) des communes et des communautés est indispensable pour la bonne conduite des projets intercommunaux. L’enjeu de cette coopération reste encore sous-estimé par les présidents des communautés.

Comment renforcer la coopération entre les DGS des communes et des communautés ? Une question en forme d’enjeu pour l’efficacité de l’action intercommunale. Davantage encore à l’heure où les administrations communales et communautaires sont amenées à opérer des rapprochements dans le cadre des mutualisations de services.

Pourtant, nombreux sont les présidents de communauté à ne pas se soucier de l’organisation de cette relation, comme l’illustre Alain Cottalorda, président de la CA des Portes de l’Isère (Capi) et maire de Bourgoin-Jallieu (38) : « Les DGS de la ville et de la communauté se voient régulièrement pour échanger des informations, sans que je sois présent, ni forcément au courant. »

Qu’en est-il quand ces rencontres ne se font pas d’elles-mêmes ou qu’il existe des tensions entre les DGS ? « Les choses n’avancent pas », répond Françoise Gatel, présidente de la CC du pays de Châteaugiron et maire de Châteaugiron (35). Il appartient alors au[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS