Abonné

Municipales : François Baroin veut un deuxième tour « la deuxième quinzaine de septembre »

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
14 commentaires

14 commentaires

NEROCA - 16/04/2020 17h:43

Notre village (1679 inscrits) a voté à 70% (donc le choix des électeurs est très clair) et notre liste a été élue avec 57% des votants ! Il serait inconcevable de ne pas respecter ce vote ! Qui va enfin le comprendre ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Provencal83 - 16/04/2020 18h:02

Petite commune comptant 650 inscrits, avec un taux de participation à 68% et les quinze conseillers municipaux élus dès le premier tour avec 60% des exprimés. La situation d'attente pour les nouveaux élus est particulièrement frustrante, dans la mesure où quelques vaincus du 15 mars, sont encore en fonction, alors qu'ils n'ont pas eu les faveurs des électeurs. M. Baroin a raison. Quitte à le faire à huis clos, il faut que les nouveaux élus soient "intronisés" fin mai.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

LEXETORDO - 16/04/2020 21h:13

Je connais le cas d'une commune d'un millier d'habitants où la liste unique a été élue avec un nombre de voix approchant seulement les dix-sept pour cent (17%) d'habitants : Comment être crédible dans tel cas ? Que fait le Législateur pour empêcher une certaine forme de dictature dans les petites villes ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Vi - 17/04/2020 08h:04

Un deuxième tour en septembre alors qu'il est demandé aux personnes âgées de rester confinées le plus longtemps possible dans encore une belle idée de la démocratie totalement illégal comme au 1et tour !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Dalila - 17/04/2020 08h:17

Vous savez beaucoup de personnes demandent l'annulation du premier tour Sachez que des élus sont mort pendant cette campagne ce premier tour des municipales Notamment mon frère adjoint au maire du 78 à Orvilliers Houdan sahraoui samir comptez-vous rendre hommage à ces élus qui sont décédés suite au coronavirus ou vous voulez simplement récupérer les sièges. Sincèrement je trouve ça scandaleux qu'on rendre pas hommage à ces élus. Cordialement Parfois dans ces situations ont oubli l'humain.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

JEANNOT 1952 - 17/04/2020 20h:36

il faut refaire les 2 tours d'ailleurs le 1er aurait du etre reporté respectons les lois ! tous nos gouvernants le savent bien sinon gare à la suite .

Répondre au commentaire | Signaler un abus

JEANNOT 1952 - 17/04/2020 20h:40

complement :le nombre de votants au 1er tour demontre l'illegilité des pseudos élus du 1er tour ,en general voire quasiment tous ,en dessous de 50% des inscrits

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Fontac - 17/04/2020 21h:40

Dans un souci d’équité et de compréhension je pense que les conseils municipaux et communautaires doivent tous être installés en même temps Le citoyen ne peut pas comprendre qu’une partie seulement des nouveaux élus prennent leur fonction et que les anciens élus qui ne se sont pas représentés ou ont été battus continuent à gérer la commune ou siéger dans les EPCI

Répondre au commentaire | Signaler un abus

md - 18/04/2020 15h:10

des élections en septembre c'est de la folie !! il y a les rentrées scolaires, les reprises des entreprises etc... la vie va reprendre au fur et à mesure des mois, alors pourquoi précipiter- les élections du 15 mars ont été une mascarade, alors arretons les dégats-

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Hamon - 20/04/2020 07h:59

C'est Baroin qui, avec nombre d'autres élus, a exigé que le Premier tour puisse se dérouler "normalement" et ce pour des raisons politiciennes irresponsables. Il exige maintenant que les maires soient à nouveau écoutés... pas crédible !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

MM - 20/04/2020 12h:34

J'ai du mal à comprendre les listes élues lors du premier tour. Le taux de participation moyen en France est manifestement TRES TRES en dessous de ce que l'on connaît traditionnellement aux élections municipales. Les personnes élues ne sont évidemment pas légitimes quelle que soit leur groupe majoritaire ou minoritaire. Bientôt, ces mêmes élus choisiront les sénateurs; ce qui entachera aussi la légitimité des sénateurs déjà bien mise à mal. Notre système démocratique va être ébranlé. Car jusque lors, les élus locaux restaient des élus considérés comme légitimes et respectés. S'il y a des mauvais perdants, il y a aussi des mauvais gagnants! Rappelons que les annonces du premier Ministre de fermeture des cafés, restaurants, lieux publics... la veille du scrutin.Cela s'ajoutait au Discours du Président Macron le 12 Mars nous parlant d'état de Guerre! Tout cela a dissuadé bon nombre d'électeurs de venir voter. Le confinement imposé dés le 16 mars leur a d'ailleurs donné raison. Et que dire de la campagne électorale avortée avec l'annulation des réunions publiques de la semaine précédent le scrutin. Cette élection n'est qu'une mascarade, c'est grave pour la Démocratie.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

JC - 22/04/2020 23h:09

N’oublions pas les taux de participations aux élections européennes (vous savez les députés qui nous pondent des lois pas tout le temps constructives!) eh bien en 2019 : 50,12% et record en 2014 : 42,43% de votants !!!!! Vous voyez il y a des élections pourtant largement aussi importantes que les municipales et qui laissent les Français bien indifférents.....méditez

Répondre au commentaire | Signaler un abus

^Cruchten Alphonse - 28/04/2020 13h:19

Ne disposant pas de l'adresse-courriel de M Baroin, je vous transmets ce courrier. M. Baroin!Je ne suis pas de votre bord politique, mais je suis agréablement surpris de vous entre dire ce matin sur France-Inter, que vous n'avez pa dire sur France-In

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Alexis - 28/04/2020 21h:13

Exemple de ma commune dans le Nord : 2800 habitants, 2 listes. 1 seul tour qui a fait déplacer plus d'un électeur sur deux (51% de votants). Les voix sont donc représentatives malgré le contexte sanitaire. Des procurations encouragées la semaine précédent ce premier tour, les gestes barrières respectés… Le vote n'étant pas obligatoire je pense qu'il faut respecter les électeurs qui ont eu le courage de se déplacer le 15 mars. Aux Européennes de 2019 ou aux Législatives de 2017, les taux de participation étaient en dessous des 50%, et ces élections ont été validées ! Validons donc les résultats 2020, et mettons en place le plus vite possible fin mai les nouveaux conseils municipaux. Par exemple nous n'avons pas voté de le budget 2020 avant les élections ! Bref il faut que la commune avance et accompagne la gestion de cette crise. Merci aux élus actuels de raisonner dans ce sens.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Municipales : François Baroin veut un deuxième tour « la deuxième quinzaine de septembre »

François Baroin, président de l'AMF, lors de son audition le 16 avril par la délégation aux collectivités du Sénat

© capture écran visioconference Senat

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Auditionné par la délégation sénatoriale aux collectivités locales, le président de l’AMF ne croit pas à un deuxième tour fin juin mais repousse l’idée d’un report à mars 2021. Et le premier magistrat reconduit dès le 15 mars à Troyes appelle à installer au plus tôt les maires et conseils municipaux élus dès le premier tour, dès fin mai si le conseil scientifique le permet.

Le 21 juin ? Courant octobre ? En mars 2021 ? Depuis plusieurs semaines, les hypothèses vont bon train sur la date qui sera retenue par l’exécutif pour organiser le second tour des élections municipales. Des hypothèses dont le caractère plausible fluctue au gré des débats parlementaires, des interventions du ministre de l’intérieur, petites phrases glissées par le Premier ministre Edouard Philippe ou encore des bruits de couloir venus de l’Elysée…

Auditionné à distance en compagnie de ses alter-egos de l’ADF et de Régions de France, le président de l’Association des maires de France(AMF) François Baroin a jugé que la meilleure date serait « la deuxième quinzaine de septembre ». Pour le maire (LR) de Troyes, le rapport du conseil scientifique attendu pour le 23 mai dira certes si la tenue du deuxième tour est « compatible avec le mois de juin[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS