Abonné

Municipales 2020 : « La réunion électorale sert à fixer des électeurs et à négocier des allégeances »

Aurélien Hélias
Municipales 2020 : « La réunion électorale sert à fixer des électeurs et à négocier des allégeances »

Un "café politique" organisé par le député (LREM) Gilles Le Gendre lors de la campagne des européennes

© © Gilles Le Gendre

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Depuis le 1er septembre, la campagne électorale pour les municipales est officiellement ouverte. Porte-à-porte, campagne sur les réseaux sociaux, tractage, meeting, et réunions de quartier ou cafés-politique : quelles sont les techniques de communication politique les plus efficaces et les plus adaptées à une élection locale ? Pour le troisième épisode de notre série sur la communication en campagne, le Courrier des maires a interrogé Laurent Godmer, maître de conférences en science politique à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée.

Laurent Godmer est notamment l'auteur des ouvrages « Des élus régionaux à l'image des électeurs? L'impératif représentatif en Allemagne, en Espagne et en France » (2009) et « La politique au quotidien. L'agenda et l'emploi du temps d'une femme politique » (avec Guillaume Marrel, 2015). Ses travaux portent notamment sur les transformations du recrutement du personnel politique ainsi que sur la politique comme quasi-métier.

Courrier des maires : Peut-on dire que la « réunion » est l’un des plus vieux modes de communication politique ?

Laurent Godmer : Oui ! Une campagne est un ensemble de rites de mobilisation et il est vrai que la réunion électorale a effectivement une origine ancienne. L’idée[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS