Moralisation de la vie politique : les députés rétablissent le texte gouvernemental

Brigitte Menguy

Sujets relatifs :

, ,
Moralisation de la vie politique : les députés rétablissent le texte gouvernemental

L’Assemblée nationale

© Flickr-CC-StephaneD

Suppression pure et simple de la réserve parlementaire, retour de la « banque de la démocratie », casier judiciaire vierge exigé pour pouvoir se présenter à une élection... la commission des lois de l'Assemblée nationale a rétabli, dans les grandes lignes, la version originale des deux projets de loi rétablissant la confiance dans l'action publique. Les textes seront soumis aux députés en séance publique à compter du lundi 24 juillet.

La commission des lois de l’Assemblée nationale a adopté, dans la nuit de mercredi à jeudi, les deux projets de loi (ordinaire et organique) rétablissant la confiance dans l’action publique – aussi appelés projets de loi moralisation -. Ils seront présentés en séance publique à partir de lundi 24 juillet.

Au travail toute la journée du mercredi 19 juillet, avec pas moins de 350 amendements à examiner, les députés de la commission des lois ont pour beaucoup rétabli la rédaction initiale des projets de loi, supprimant ainsi nombre de modifications apportées par les sénateurs. Une journée de travail que ne s’est pas toujours déroulée dans une ambiance sereine. Yaël Braun-Pivet (Yvelines – LREM), rapporteure du texte, et par ailleurs présidente de la commission, a trahi son agacement contre les députés de sa majorité, alors qu’elle croyait le micro éteint : « Attends, on a une responsable de texte (Paula Forteza, députée LREM de la deuxième circonscription des Français de l’étranger, ndlr) qui est inexistante, c’est comme si elle était à Nouméa sur une chaise longue. […] Et on a un groupe qui dort, qui ne sait pas monter au créneau, qui est vautré. »

Un épisode parmi d’autres, qui n’a pas empêché la commission des lois d’apporter plusieurs changements touchant les collectivités aux deux textes.

Lire la suite sur le site de la Gazette des communes

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS