Abonné

Mettre en place référendums et consultations

Aurélien Hélias
Mettre en place référendums et consultations

Election, vote

© CC0 Public Domain

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Une fois l’outil de votation - référendum ou consultation - choisi par la collectivité selon le degré de décision qu’elle veut accorder à ses électeurs, celle-ci doit l’organiser conformément aux textes pour fixer le jour du scrutin, convoquer et informer les électeurs.

Par Mélissa Goasdoué, avocate au barreau de Paris, cabinet Oppidum avocats

1 -Acter le recours à la votation

L’assemblée délibérante détermine par une seule et même délibération le principe et les modalités d’organisation de la votation. Elle fixe le jour du scrutin, qui ne peut intervenir moins de deux mois après la transmission de la délibération au préfet, et y convoque les électeurs. Elle précise le projet d’acte ou de délibération soumis à l’approbation - en cas de référendum - ou à l’avis - en cas de consultation - des électeurs. Pour une consultation, cette délibération précise expressément qu’elle ne porte que sur une demande d’avis.

Contrôle de légalité. L’exécutif doit transmettre au préfet la délibération organisant un référendum dans les huit jours, le délai étant libre pour une consultation. Le préfet dispose de dix jours pour la déférer au tribunal administratif. Il peut assortir son recours d’une demande de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr