Abonné

Métropoles : neuf mois après l’acte de naissance, le passage aux actes

Métropoles : neuf mois après l’acte de naissance, le passage aux actes

metropole

© Flickr-Tigion

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les onze métropoles de droit commun instaurées au 1er janvier 2015 entrent dans la mise en œuvre opérationnelle de leurs nouvelles compétences. La voirie apparaît comme la prérogative la plus lourde à absorber.

Au 1er janvier 2015, dix communautés urbaines (CU) ou d’agglomération (CA) rejoignaient Nice dans la caste très enviée des métropoles. La loi Maptam est passée par là, notamment pour acter « du rôle croissant des grandes villes dans le développement territorial en plus du rôle démographique et économique qu’elles détenaient déjà », analyse Romain Pasquier, chercheur au CNRS et responsable de la chaire « Territoires et mutations de l'action publique ». « Et cela a renforcé l’idée que les gouvernements urbains doivent se structurer, être mieux intégrés ».

Collaboration fine

Nouvelles compétences et intégration communautaire ont constitué les deux principaux défis des néo-métropoles, surtout pour les moins avancées d’entre elles, à savoir les quatre CA. « Ce fut un double saut pour les 124 élus : afin de partager le principe de co-institution pour les transferts de compétences ; et pour s’articuler avec les communes afin de former le bloc communal le plus pertinent possible », raconte Christophe Ferrari,[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS