Locaux d'entreprises vides : un scandale ?, étude

La rédaction

Sujets relatifs :

,
1 commentaire

1 commentaire

Samud - 24/12/2013 03h:42

Ce déséquilibre sautait aux yeux depuis au moins vingt ans Les logiques financières et spéculatives dont vous parlez seraient elles alors des dinosaures sans vision à moyen terme ou dénuées de tout esprit du bien public , sans capacité de repère .....ni de repérage de l'effet de Seuil.En effet quand le seuil du passage au trop plein de bureaux a été franchi, il semble qu aucun avertissement de la part tant du public que du privé n'ait été lancé ....ou est l'intelligence organisationnelle dans ce pays si on laisse les déséquilibres filer san alerte ni correction

Répondre au commentaire | Signaler un abus

A l'heure où la ministre du Logement se dit prête à réquisitionner des logements vacants, l'immobilier d'entreprise s'invite dans le débat, avec une étude d'Immogroup Consulting qui pointe, dans une étude, "l'incroyable gâchis que constitue, dans la région-capitale, l'existence de millions de mètres carrés vacants en immobilier d'entreprise".

C'est une société conseil en immobilier, Immogroup Consulting, qui souligne, une nouvelle fois, cette double crise et ce "scandale": surabondance de bureaux vides d'un côté, insuffisance de logements de l'autre. Un gâchis imputable, selon le consultant, aux logiques financières et spéculatives.

A noter, Immogroup Consulting avait déjà publié une étude similaire en janvier 2011.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS