Abonné

Linky : les fils conducteurs de la controverse

Olivier Schneid

Sujets relatifs :

, ,
Linky : les fils conducteurs de la controverse

Le compteur Linky (jaune citron)

© ERDF

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La contestation contre le déploiement du compteur électrique communicant Linky demeure minoritaire. Voilà qui n’empêche pas les maires s’y opposant de recueillir un écho grandissant.

Au regard des quinze millions de compteurs posés à ce jour dans environ 11 000 communes, alors qu’Enedis approche de la moitié du chemin à accomplir d’ici la fin 2021, l’opposition de quelques centaines de collectivités au déploiement de Linky sur leur territoire est une goutte d’eau. Elle n’en alimente pas moins une petite musique, qui se propage aux quatre coins du pays. De la Bretagne à Provence-Alpes-Côte d’Azur, des Hauts-de-France à la Nouvelle-Aquitaine, des municipalités adoptent des délibérations. Sous forme de motions ou d’arrêtés, elles réclament l’arrêt pur et simple du processus ou, a minima, le respect d’un droit au refus de se voir imposer ce compteur communicant. Ces textes sont parfois déférés par le distributeur ou/et la préfecture devant les tribunaux administratifs.

Répondre aux administrés

 Ces opposants sont pour partie des activistes anti-Linky. C’est le cas du conseiller municipal de Saint-Macaire (Gironde) Stéphane Lhomme, fer de lance de la contestation. Le maire de Bovel (Ille-et-Vilaine), José Mercier, qui[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS