Abonné

Les responsabilités du maire dans la police des baignades

Auteur associé
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les responsabilités du maire dans la police des baignades

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La vague de chaleur va inévitablement drainer de nombreux baigneurs en quête de fraicheur sur le littoral cette semaine. Et à l’approche des vacances d’été, les communes riveraines de la mer verront aussi affluer les touristes venus profiter de leurs plages. Si celles-ci constituent un atout indéniable pour leur développement, elles obligent les maires à assurer la sécurité des baignades dans le cadre de leurs pouvoirs de police générale, mais surtout spéciale. Car le code général des collectivités territoriales confère au maire la police des baignades et activités nautiques. Ce que les élus doivent savoir.

Par Agathe Delescluse, avocate, cabinet Seban & Associés

1- Que prévoit la police des baignades ?

Le contenu de la police des baignades est défini à l’article L. 2213-23 du CGCT. Celle-ci comprend, classiquement, un volet réglementaire et un volet matériel.

La règlementation des baignades

Au titre du volet réglementaire, le maire :

  • délimite les zones de baignade surveillée et détermine les périodes de surveillance ;
  • réglemente l’utilisation des aménagements réalisés pour les activités aquatiques et nautiques ;
  • interdit la baignade dans les zones dangereuses.

Par ailleurs, le maire est tenu d’informer le[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Evaluation environnementale des projets locaux : le Conseil d’Etat conforte le rôle du préfet de région

Evaluation environnementale des projets locaux : le Conseil d’Etat conforte le rôle du préfet de région

Par une requête, un mémoire en réplique et un nouveau mémoire datés des 9 août 2020, 22 février et 30 septembre 2021, France nature environnement (FNE) remettait en cause le décret n° 2020-844 du 3 juillet 2020 relatif à...

La rénovation énergétique du bâti public, un devoir d’exemplarité

La rénovation énergétique du bâti public, un devoir d’exemplarité

La préservation de l’environnement s’impose aux marchés publics

La préservation de l’environnement s’impose aux marchés publics

Prêts aux collectivités : « les investisseurs sont très intéressés par la partie ‘sociale’ de la RSE »

Prêts aux collectivités : « les investisseurs sont très intéressés par la partie ‘sociale’ de la RSE »

Plus d'articles