Abonné

Les régions ont-elles encore la main sur les TER ?

Isabelle Jarjaille

Sujets relatifs :

, ,
Les régions ont-elles encore la main sur les TER ?

Train express régional

© Flickr/yisris

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Autorités organisatrices des transports, les régions sont en première ligne quand on parle de TER. Mais peuvent-elles reprendre la main face à la SNCF pour améliorer le service public ferroviaire ? Avec ou sans ouverture à la concurrence ?

Quand la Cour des comptes se décide à faire le bilan des Transports express régionaux (TER), les régions comme la SNCF affichent la mine des mauvais jours. En Bretagne, des voyageurs restent à quai, faute de place. Dans les Pays de la Loire, la qualité du service n’est pas à la hauteur sur la propreté, l’accueil du public ou la ponctualité. Ce dernier point cristallise les mécontentements en Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec un train sur quatre supprimé ou en retard. « La problématique est extrêmement forte sur la ligne Cannes-Monaco qui transporte 50 000 passagers le matin, explique Philippe Tabarot, vice-président de la région, en charge des Transports. Cela a de lourdes conséquences pour l’activité économique des territoires ! »

Guichets en mairie. Ailleurs l’enjeu concerne plutôt la suppression des guichets. En Bourgogne-Franche-Comté, Jocelyne Guérin, maire de Luzy, a pris contact avec la région, autorité organisatrice des transports, et la SNCF. « Un agent venait tous les jours au[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS