Abonné

Les pensions de famille, lieux de vie et d’insertion sociale

Nathalie Da Cruz

Sujets relatifs :

, ,
Les pensions de famille, lieux de vie et d’insertion sociale

PHOTO - 10222882.BR.jpg

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les pensions de famille, également appelées maison relais, accueillent, dans des logements individuels, des personnes isolées et fragiles, mais en voie de stabilisation. Les résidents se retrouvent régulièrement lors de rencontres et d'activités. Ces lieux de vie sont gérés le plus souvent par une association ou parfois directement par les centres communaux d'action sociale (CCAS) des communes.

A mi-chemin entre l’hébergement d’urgence et un logement social autonome, les pensions de famille sont initiées en 1997 par l’Etat. L’évaluation positive de cette expérimentation donne lieu, en 2002, à un véritable programme de développement de l’offre. Fin juin 2016, 772 structures étaient répertoriées en France, représentant près de 15 000 places. A Concarneau (Finistère), par exemple, la ville a ouvert en 2007 une maison relais qui compte 42 logements. « En lien avec l’histoire du port, la commune a toujours connu des difficultés d’hébergement, explique Nancy Clark, directrice du CCAS. Les élus ont souhaité apporter une réponse complémentaire pour favoriser l’insertion par le logement des publics marginalisés. »

1 - Quels financements ?

Les pensions de famille sont financées par l’Etat à hauteur de 17 euros par personne et[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS