Les noms des communes nouvelles, un sujet hautement sensible

Aurélien Hélias
Les noms des communes nouvelles, un sujet hautement sensible

Commune nouvelle de Beaugé-en-Anjou, l'hôtel de ville

© Beaugé-en-Anjou

Les quelque 518 communes nouvelles créées cette année sont considérées comme une bonne nouvelle pour alléger le mille-feuille territorial. Un succès qui ne permet pas d'oublier la difficulté à choisir le nom du nouveau territoire. Les règles à respecter et les écueils à éviter peinent à être bien compris par les communes.

Champion d’Europe du nombre de communes, l’Hexagone a tenté de réduire la voilure par la réforme des collectivités territoriales en 2010 puis par la loi relative à l’amélioration du régime de la commune nouvelle en 2015. Si de nombreuses inquiétudes ont été en partie levées notamment sur la délicate question des financements, un point continue de faire débat, une fois l’opération lancée, celui des noms des communes nouvelles.

Car dans la France des villages, là où les noms des lieux et des communes font l’objet de volumineux dictionnaires, changer de nom devient un sujet plus qu’épineux, pour lequel les passions s’enflamment...

Lire l'article sur le site de la Gazette des communes.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS