Abonné

Les maires ruraux en premiers de cordée de l’égalité femmes-hommes

Les maires ruraux en premiers de cordée de l’égalité femmes-hommes

Femmes et ruralité

© Adobe Stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Lauréat du premier appel à manifestation d’intérêt pour l'égalité entre les femmes et les hommes en milieu rural, le projet « Élu.e rural.e relais de l'égalité » (Erré), porté par l'Association des maires ruraux de France fait l’objet d’un point d’étape le 1er octobre lors du congrès de l’association à Eymet (Dordogne). Zoom sur ce programme innovant et son déploiement.

 

C’est à la suite de son congrès 2021, intitulée « La Femme, la République, la Commune », que l’association des maires ruraux (AMRF) a remporté l’appel à manifestation d'intérêt pour son projet Erré en décembre 2021. Son objectif est de mettre à profit la proximité entre les citoyens et les élus ruraux pour lutter contre les violences intrafamiliales. « Ce fléau est particulièrement présent dans nos territoires. Le milieu rural ne regroupe que 35 % de la population, mais concentre la moitié des féminicides » expose Fanny Lacroix, vice-présidente de l’AMRF en charge d’un groupe de travail sur les femmes et l’engagement politique en milieu rural.

160 élus relais communaux

Lancé en avril dernier, le projet Erré se décline autour de trois axes : l’identification d’élus référents départementaux, d’élus relais communaux et[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

La formation des élus locaux, un non-recours massif

La formation des élus locaux, un non-recours massif

Si les quelque 507 000 élus locaux français réclament tous un statut de l’élu renforcé, ils sont très peu à se former malgré les dispositifs existants. Volonté de ne pas grever le budget de leur collectivité, manque de temps...

Normes : les collectivités ont leur mot à dire, prône le Conseil d’État

Normes : les collectivités ont leur mot à dire, prône le Conseil d’État

Didier Migaud : « Les élus locaux sont plus exposés aux lobbys que les élus nationaux »

Didier Migaud : « Les élus locaux sont plus exposés aux lobbys que les élus nationaux »

Maires, élus locaux et DGS, ces agents tous risques...

Maires, élus locaux et DGS, ces agents tous risques...

Plus d'articles