Abonné

Les élus locaux imaginent déjà de nouvelles politiques sanitaires

Aurélien Hélias
Les élus locaux imaginent déjà de nouvelles politiques sanitaires

Organisation de la santé, électrocardiogramme des territoires

© Fotolia

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Bien qu’engagés dans la lutte contre la pandémie, les maires tirent déjà les premières conclusions. Ils en appellent à des réformes d’envergure des services sanitaires, réaffirmant ainsi la priorité donnée à leurs habitants.

Afin de sortir de la guerre des masques, à l’international comme sur le plan intérieur, les maires appellent à la mise en place de stocks pérennes et localisés. Si pour l’édile d’Agen, Jean Dionis du Séjour (Modem), les réserves doivent être gérées par les communes, le maire (LR) de Châteauroux, Gil Avérous demande quant à lui que l’Etat mette en place un stock géré au niveau départemental quantifié par catégorie de bénéficiaires. Tous veulent ouvrir le débat : « Ce n’est pas encore le moment de polémiquer, bien sûr, mais la question va se poser car ce fut la principale faiblesse de notre système : l’absence de stock de précaution et l’impossibilité de produire ces équipements », résume Jean-François Debat, maire PS de Bourg-en-Bresse (Ain).

Nicolas Sansu s’est d’ores et déjà transformé en acheteur de demi-gros de tissu et d’élastiques. « Puis nous avons trouvé un atelier de confection à proximité de Vierzon pour produire 15 000 masques et j’en achèterai 10 000[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS