Abonné

Les élus des petites villes veulent co-réaliser la saison 2 du plan de relance

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Les élus des petites villes veulent co-réaliser la saison 2 du plan de relance

Christophe Bouillon, président de l'APVF, ouvre les assises le 9 septembre à Cenon (Gironde)

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Filières à soutenir, éligibilité aux appels à projets de l’Etat, fléchage des dotations et calendrier de la phase 2 : les élus des petites villes veulent pleinement participer à la suite du plan de relance mais ont souligné lors de la première journée des assises de leur association à Cenon (Gironde) les obstacles sur leur chemin. L’ancien président de l’APVF et aujourd’hui ministre des comptes publics, Olivier Dussopt, et le président de l’Agence de cohésion des territoires, Yves Le Breton, sont venus apporter plusieurs réponses. Compte-rendu.

L’appétence est là : les maires des petites villes réunis depuis le 9 septembre à Cenon en Gironde ont unanimement fait part de leur volonté de participer pleinement au plan de relance et d’en faire bénéficier leur commune. Pour autant, tout ne se fait pas localement d’un coup de baguette magique malgré les milliards réservés par l’exécutif.

Premier dossier soulevé par le vice-président de l’APVF, Harold Huwart : la crainte de voir l’Etat ne se préoccuper que des grandes villes et grandes filières sur le volet relance et relocalisation de l’industrie. « Si le plan de relance ne part que des grande filières et des grandes agglos, il ratera la cible, plaide le maire (MR) de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS