Abonné

Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déchets

Les collectivités démunies face à l’explosion du coût de traitement des déchets

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Prix de l’énergie en forte hausse, fermeture de centres d’enfouissement technique, hausse de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) : les coûts de gestion des déchets explosent. Confrontées à de multiples obligations, les collectivités refusent de porter seules le fardeau financier.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : alors que le coût de la gestion des déchets ménagers et assimilés est en moyenne de 120 € par habitant, « 91 % des collectivités locales annoncent une augmentation des coûts de gestion des déchets : 77 collectivités à plus de 5 % et 49 à plus de 10 % (1) » détaille Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce. Plusieurs facteurs expliquent cette facture de plus en plus salée. Successivement, la crise sanitaire puis la guerre en Ukraine ont fait flamber les coûts de l’énergie. D’abord le carburant nécessaire à la collecte des déchets : + 4 % par exemple à deux reprises, aux 1er et 2nd trimestres, au Smictom du Pays de Vilaine, contre +1 % en temps normal. Puis le gaz pour les usines d’incinération ou l’électricité pour les centres de tri. Enfin, le prix des matériaux croît aussi (métaux notamment) : la maintenance coûte plus cher. Et si la revente des matériaux issue du recyclage rapporte plus,[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Les maires pris entre deux feux financiers

Les maires pris entre deux feux financiers

Dégrader l’autofinancement ou les services ? Rogner sur l’investissement ou tordre les dépenses de fonctionnement ? Face à une équation budgétaire complexe, les édiles sont venus témoigner le 24 novembre au Congrès des maires de...

La rénovation énergétique du bâti public, un devoir d’exemplarité

La rénovation énergétique du bâti public, un devoir d’exemplarité

Simplification, compensations et ZAN : Elisabeth Borne donne des gages aux maires

Simplification, compensations et ZAN : Elisabeth Borne donne des gages aux maires

Service public de la petite enfance : les maires disent « chiche ! »

Service public de la petite enfance : les maires disent « chiche ! »

Plus d'articles